CHEVALIER LOUIS, SOLDAT 2e CLASSE

112e RI

<= REVENIR
A LA PAGE PRECEDENTE




Louis Chevalier est né le 28 Mai 1896 à Villaines-sous-Malicorne, fils de louis Michel CHEVALIER et de LESERF Marie-Antoinette. Avant son service militaire, il exerçait le métier d'aide de culture, c'est-à-dire qu'il était ouvrier dans une ferme. Il avait un degrés d'instruction de niveau 2. Il savait donc moyennement lire et avait des difficultés à écrire. Il mesurait 1m59, avait les yeux gris, les cheveux châtains, le front ordinaire et le nez relevé.

Le 3 septembre 1916 il est appelé par l'armée et arrive au 124ème régiment d'infanterie (régiment de Laval). Il aurait dû être appelé sous les drapeaux l'année précédente, mais la commission l'avait ajourné pour "faiblesse". L'année suivante, il fut considéré comme bon. Après son entraînement, il passe au 112ème régiment d'infanterie le 8 septembre 1917. Il n'est pas possible de dire s'il s'est battu avant avec le 124ème régiment d'infanterie.

La seule information certaine, est qu'il a été blessé, comme beaucoup d'autres, par un éclat d'obus qui l'a touché à la cuisse le 12 juin 1918 à Mélicocq. Il faisait partie des troupes qui subirent les assauts allemands pendant la bataille du Matz (9-12 juin 1918) et de ceux qui les arrêtèrent à Mélicocq lors de violents combats les 11 et 12 juin (voir carte). On ne sait pas combien de temps dura sa convalescence.




Il a été demobilisé le 29 septembre 1919. Sa fiche indique qu'il a été conducteur de cuisine roulante, sans qu'il soit possible d'indiquer si ce fut pendant la Première Guerre mondiale, entre 1919 et 1939 ou en 1940. En effet, il dut revêtir à nouveau l'uniforme lors de la Seconde Guerre mondiale. Il a été démobilisé le 16 aout 1940 et dégagé de toutes obligations militaires le 1er décembre 1943.

CHARLES, mai 2007.

LUCILE, juin 2010

Sources :

Archives départementales de la Sarthe, R 1271.